Les tempestives

Douce ?


Où trempes-tu ta femelle

pour qu'elle bêle

à poing d'heure ?

 

Au bain brûlant

des mots acides

que sa nudité

sa mousse

m'éclabousse à la gueule

 

que sa meule attendrie

au désarroi de la morsure

fonde sous ma droiture

en peauésie

 

qu'elle s'affole

à ma folie

 

douce ?

 

 

                                             22 février 2012

 

photo by Mon fanthomme arrogant

Crudité (séduction)


 

Attise mes regards

détourne-moi

de ma trajectoire

 

attire ma caresse

 

qui encorps

ne t'as pas remarqué ?

charmeur pouët

trop qui se la pète

quelques des fois

 

déboutonne

les petites culottes

à ta boutonnière

ouverte

 

chemise en tamise

ta peau exhibe

par tous les torrents

 

attrape à tes filets

fuyants

les désirs en bagarre

 

captive l'hâtive lascive

vas-y salive

jusqu'au jus presque

surtout

 

menottes en liens

tiens-moi sur le fil

viril

du vertige

- ma cruauté

 

                                    25 février 2012         

Résistance (consommation)


Prends

mes couilles douce

ma gerbe fleurit

à ton cul buté

ma têtue

 

Pends

ma tête à ton cou

ma quête sauvage

ma barge

je me

 

Tire

toi

ma déesse

à moi

 

Ta

gueule

ma gueule

d'amour

 

Baise

moi

la peau

l'Apo-

lon peau-

ésie

 

ma sueur

ma chérie

ma traînée sœur

mon haut le cœur

 

Viens

t'en

crever

moins

loin

- ma cruauté                  

25 février 2012 

Dessert (suspension)


Coupe franche

L'enclume des jours

enferrée au désert volontaire

 

Auto-lapidation ovarienne

grignote

les menottes

au tonneau des larmes

 

Le sel en avant-garde

Les fumémoires

gardiennes des ombres fugitives

en écrin

des lumières sous-terraines

 

Croisement silencieux

Suspension   Frôlement

moléculaire

palpable dans l'air

 

Eclatincelles résistantes

post absence  - brutalité

ton animosité à ma

Décharge

Désir brut

la langue à la pointe

de la(ve) bestialité

 

Rétention

Cerise noire

Mon histoire

sur le gâteau

 

      -  ma passion

 

 

                                               27 février 2012

 

Et l'âme hors qui rigole


Se tenir

cachée larvée

fond de lit

cogne

la porte

 

Craindre l'impossible

négation

son existence

 

La nausée en douleur profonde

Trembler de peur aussi

 

Se rien foutre du cul

comme de l'an quarante douze

 

Et quel reste qui vit ?

 

 


                                   22 février 2012

 

fueV


Veuvage

fidèle aux pas

du père

 

juste derrière

 

Elle

pour soie

tout seul

 

mon aile

 

à l'ombre du sang

partage

 

je préfère la tuer

pour moi

la garder


21 février 2012

Evide amant


Morcellement

ma parure de nuit

 

je me délite

à tes anneaux d'angoisse

 

Visiteuse

au piège

des obédiences mâles

 

Regards mouvants

sur l'autre et l'un

femme

de toutes les ambivalences

porteuse

 

Les horizons lumières

de nos quais solaires

se sont mus en sentier

étriqué

agrippé aux pare-roi

rocailleuses

des ombres

 

Au nombre de trois

j'ai compté jusqu'à toi

 

 

                                          21 février 2012


L'orange raie


 

Il y avait tant d'oranges amères

qu'elle prit toutes les sanguines

à la fois

et les jeta au feu

 

Ç a crépitait ferme

dans les coulisses

à dégoutoir

 

alors elle alluma

une verge

à genou devant l'autel

de tous les seins

vierges

 

C'était beaucoup mieux

ainsi

 

soit-elle

 

 

21 mars 2012 

La coquille

 

je préfère

ma fièvre

le goût risqué de l'être libre

sur les lèvres

 

-  je suis une coquille

de noix vide

en miettes

 

je joue avec la mort

des jours tristes

en riant noir

par saccades de deux

folies bandées

 

j'ai peur du vide

à ordures ordinaires

 

j'y préfère

le vit plein

d'exubérances

tendues sur le fil

à vie

 

ma potence

à peauésie

 

 


9 mars 2012 

En lumière

 

Ma divine

ma diva – gation

mon absolutine

ma maison madison

le chant libre des sirènes

aux pieds nus

j'en bande j'en tremble ma terrible

de te sortir de l'ombre

longue

où longtemps retenue

je t'ai

à la course édentée

de mes rêves

accrochés à l'art-chaïque

antichambre de moi

 

 

                                   23 et 30 mars 2012

Dis vague…


Il dit que la dérive

guide son errance

au monde

 

Je dis qu'il divague

toujours un peu

La vague en gouverne

ses pas

de cheval de feu

 

mouvements de ses jeux

 

ça moove

louve

à ses rives

 

je m'ouvre

 

 


11 avril 2012


photo : Bg

Hydroculsion


Je tourne les pages

à cradosser les jours

 

j'en arrache une au passage

je fais des listes

dessus

l'issue

 

c'est toujours bien

les listes

avant d'écrire

 

un grand nettoyage de tête

de l'art

la caboche en porcelaine

fine frêle qui se fêle

pour un rien le cœur

trop fragile

 

souple

l'argile rouge

glisse et sculpte

l'ombre de la fesse

la cambrure

du bout des doigts

 

d'abord

y fourrer toutes ses mains

évidamant

en pensant

avec le sang

sens senti sentant

à son ventre

à sa chair

 

s'entend comment

fous four fourragent les amants

absorbés

bus

donnés

la tête la première

dans le corps de l'autre


11 juillet 20[dou(X)ze]

Ré(sist)jouiss-ance


Il résiste

résiste encorps

à la course

or-gasmique

 

je lui arrache

hors d'haleine

râle profond

sa jouissance

d'amimâle

sa résistance

un cri

 

j'aime encore

sa morsure douce et amère

sanguine

entre les orangers d'Italie

 

les vents tempête

 

    

22 avril 20[dou(X)ze]


La goulue


Elle est goulue

la garce

vorace

 

aragnovore à souhait

beuglé

seul

au passage des étoiles

filantes

une nuit d'août

 

Elle les bouffe toutes

jusqu'à la chatte

odorante sous les buissons

de fleurs ardentes

 

Elle préfère ça

 

 

13 mai 20[dou(X)ze]

Sa grâce


persister

à offrir sa transparence

au regard perçant de l'autre

 

son ombre en lumière

à nue

soi nu

 

en vulnérabilité

découverte.

 

Sa grâce.

 

 

(extrait de ' je découvre encore des choses ' )



Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

09.03 | 22:54

cool Gérard... merci pour ton passage

...
09.03 | 07:58

J'ai passé un bon moment des mots scions

...
05.03 | 21:15

oh merci ! Dome...

...
05.03 | 19:43

Bravo Betty pour tes créations ! :)

...
Vous aimez cette page