Cinéma

je m’endors à ta couche
à l’extinction de soi
sur les terres de l’envie

je m’endors au soleil
de tes nuits endormies
à ton souffle
au désir animal
tapi
dans l’impatience de l’amour

je m’endors
dans les coursives du désir
blottie
près des châteaux de cartes
sillonnant les routes
au carrefour de nos vies

je m’endors
à nos rêves bienvenus
à ma peau nue contre la tienne
à mon chien
à ta chienne
à nos genres entrecroisés
à tes chaleurs   à mon rut
à nos contrées sauvages
à la tendresse de nos rages aimantées

je m’endors au souvenir aigu de mes réveils
m’incluant à ta chair
mon très cher

je m’endors à tes mots d’amour
à nos voyages à venir
aux paysages de la passion à l’unisson

je m’endors
dans un buisson de roses
épinglé à ma cambrure
tout près de toi
qui n’es pas là
et dans la tiédeur de ton cou
je dors debout                       

                                                    28/29 mai 2016, baise
                                                                    ©bettyginipeauésie

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

09.03 | 22:54

cool Gérard... merci pour ton passage

...
09.03 | 07:58

J'ai passé un bon moment des mots scions

...
05.03 | 21:15

oh merci ! Dome...

...
05.03 | 19:43

Bravo Betty pour tes créations ! :)

...
Vous aimez cette page